quantitativefinance.eu

Comment réaliser un investissement indirect en loi Girardin IS ?

Free Typing Computer photo and picture
groupe Profina Vous êtes une personne morale ayant pour objectif d’alléger votre impôt sur les sociétés ? Vous disposez d’un outil extrêmement efficace qui réduit votre IS jusqu’à 100% du montant de votre investissement : il s'agit de la loi Girardin IS. Vous opterez alors pour un investissement direct ou indirect.   Rappel sur le mécanisme de la loi Girardin IS Ce dispositif s’adresse aux TPE et PME fortement [...]

Les avantages et les contraintes du nantissement d’un contrat d’assurance-vie

une assurance-vie ayant suffisamment capitalisé, vous pouvez vous en servir en guise de garantie pour votre prêt. Dans ce cas, vous en procédez au nantissement. Quel est le fonctionnement et quels sont les avantages dont vous pourrez tirer profit ?

 

Le contrat d’assurance-vie en garantie

Lorsque vous déclenchez le nantissement de votre assurance-vie, vous ne disposez plus de la pleine propriété de cette dernière. Ce, jusqu’à ce que vous ayez remboursé la totalité de votre prêt et que la banque procède à la mainlevée.

Si vous ne parvenez pas à honorer vos dettes, alors la banque effectue une saisie de tout ou partie de votre capital à hauteur du montant non remboursé.

Le nantissement prend effet à la signature d’un acte authentique qui peut être un acte sous seing privéVous souhaitez réaliser un prêt immobilier, sans passer par la souscription à l’assurance emprunteur, la caution bancaire ou l’hypothèque conventionnelle ? Les banques anticipent en effet les éventuelles possibilités de non remboursement, par exemple en cas de sinistre ou d’accident de la vie, d’où la demande de souscription à une garantie. Cependant, sachez que si vous avez une assurance-vie ayant suffisamment [...]

Les différentes solutions pour booster votre trésorerie d’entreprise grâce aux SCPI

une large gamme de solutions permettant de mettre en place votre propre stratégie patrimoniale, ce qui fait d’ailleurs leur principal avantage.

Tout individu peut y souscrire, personne physique comme morale. Nous verrons dans les lignes qui suivent les atouts issus des SCPI pour les professionnels souhaitant mettre en place une stratégie destinée à faire prospérer leur trésorerie excédentaire.

 

Les différentes solutions pour faire fructifier l’excédent de trésorerie

Une trésorerie excédentaire doit être réinvestie pour optimiser la gestion de l’entreprise et maintenir une stabilité financière sur la durée.

Les placements destinés aux professionnels diffèrent de ceux adaptés aux personnes physiques. En ce qui concerne les SCPI, voici les différentes solutions adaptées aux PME et TPE : 

  • la souscription aux parts en usufruit
  • la souscription aux SCPI de rendement, en pleine propriété

 

La souscription en usufruit

L’usufruit est un droit faisant partie de la pleine propriété, couplé avec la nue-propriété. Cependant, cette pleine propriété peut être morcelée et deux individus profitent alors de l’usufruit (l’usufruitier) et de la nue-propriété (le nu-propriétaire).

Pour les SCPI, une personne morale souscrit aux parts en usufruit tandis que l’épargnant qui est une personne physique détient les parts en nue-propriété. Cela implique que cette dernière n’a pas besoin de revenus immédiats et ce, jusqu’à l’extinction de la période de démembrement. C’est en effet l’usufruitier qui perçoit les dividendes. Les avantages pour ce dernier : il déduit les amortissements comptablesSi vous êtes une PME ou une TPE qui dégage un excédent de trésorerie, songez à réinvestir dans des placements qui rapportent, dont les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI). Pourquoi opter pour ces véhicules d'investissement et quelles sont les différentes solutions ?   Les SCPI, source de revenus complémentaires et sans contrainte de gestion Les SCPI sont gérées par des [...]

Assurance-vie : comment bien choisir vos unités de compte pour diversifier ?

Assurance-vie : comment bien choisir vos unités de compte pour diversifier ?
enveloppe diversifiée en titres vifs cotés ou non cotés en bourse, de même qu’en Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM), en ETF (exchange traded funds) ou en Fonds d’investissements alternatifs (FIA). C’est sur ces actifs qui constituent la poche d’unités de compte (UC) de l’assurance-vie que votre assureur place votre épargne afin qu’il progresse de manière efficace grâce à leurs rendements plus élevés.

Un contrat multisupport se compose donc soit uniquement de ces UC, soit de ces dernières combinées à une part de fonds en euros.

Quelles sont les performances ? Le rendement moyen d’un contrat monosupport est de 2.2% avec la remontée des taux bancaires – contre 1.8%, voire moins, au cours des 3 dernières années. Quant aux performances d’un contrat multisupport, elle est fonction de la composition du portefeuille, sachant que chaque titre vif, OPCVM, tracker et FIA génèrent chacun leurs propres rendements. Un des autres paramètres entrant en compte est la répartition entre fonds en euros et UC.

De manière générale, vous pouvez connaître les performances des UC au moyen de la notation des assureurs, laquelle se traduit par un nombre d’étoiles. Cela par le biais d’un référentiel, c’est-à-dire un classement qui a été établi suivant un certain nombre de critères. Quoi qu’il en soit, le rendement ne peut être établi à l’avance, du fait de la volatilité des marchés de ces placements financiers qui subissent les aléas de l’économie.

 

Quand opter pour la gestion pilotée et/ou la gestion libre ?

Lorsque vous souscrivez à un contrat d’assurance-vieL’assurance-vie est un placement connu de tous et contient deux principales familles de supports : les fonds en euros et les unités de compte. Par ailleurs, elle propose deux modes de gestion : libre et pilotée. C’est en fonction de vos choix d’investissement que vous constituerez le portefeuille de votre placement afin de le diversifier. En effet, comment les sélectionner et de quelle manière fonctionnent ces deux modes de gestion ? Quelles [...]

Le bilan patrimonial: un diagnostic pour des placements judicieux

Un bilan patrimonial est une étape cruciale pour toute personne souhaitant investir efficacement. C'est un diagnostic complet qui permet de connaître précisément l'état de votre patrimoine. Le but ? Définir une stratégie de placement adaptée à vos besoins et à vos objectifs. Pourquoi réaliser un bilan patrimonial ? La première question qui se pose est pourquoi faire un bilan patrimonial ? La [...]

quantitativefinance.eu, dernière parutions.

quantitativefinance.eu